Fédération des Oeuvres Laïques de Vendée Aucune image

Lire et Faire Lire

Lire et Faire Lire arrive au collège !

Vendredi 31 mars dernier, Lire et Faire Lire s’est déplacé au Collège Pierre Mauger des Sables d’Olonne pour suivre le déroulé des lectures de nos deux bénévoles Evelyne Fortez-Barreteau et Andrée Roux avec les 6 èmes.

Le projet de Lire et Faire Lire c’est avant tout du lien intergénérationnel et du partage. C’est aussi offrir un accès à la culture de l’objet livre et développer la notion de plaisir. Un constat qui n’est pas nouveau est celui du rejet du livre à l’arrivée du Collège. Les jeunes adolescents perdent le goût de la lecture. Le livre est assimilé aux lectures obligatoires, il perd donc sa valeur ajouté liée au plaisir, à l’évasion. Dans un soucis de lutte contre l’illetrisme et d’accès à la culture, Lire et Faire Lire poursuit son combat et fait naître des partenariats avec des établissements scolaires pour soutenir l’action éducative en la rendant plus ludique. La difficulté du projet, c’est principalement de trouver des lectures moins enfantines qu’avec le public habituel de Lire et Faire Lire. Ce ne sont plus des enfants mais de jeunes adolescents à qui les bénévoles doivent faire la lecture. Pour éviter de se heurter à un mur, les bénévoles doivent être à l’écoute et proposer des lectures variées. Les récits ou romans qui traitent de faits réels historiques comme la ségrégation sont le plus souvent appréciés.

Une expérience au niveau local qui tire un bilan positif aussi bien du point de vu des bénévoles que des élèves. Ce projet devrait suivre son cours et s’étendre sur plus d’établissements dans le futur.

Témoignage d’une bénévole lectrice : « Lire et Faire Lire apporte le maintien du contact avec les enfants »

Une des bénévoles lectrices de l’association Lire et Faire Lire a accepté de nous faire part de ses expériences dans cette aventure humaine. Cela fait quatre ans qu’elle partage sa passion des livres avec les enfants et tisse, avec eux, un lien intergénérationnel fort.

 

Comment avez-vous connu Lire et Faire Lire ?

Par une amie qui avait suivi une journée de formation et qui m’a conseillé de m’inscrire à « Lire et faire lire » si je voulais continuer.

Pourquoi participez-vous à Lire et Faire Lire ?

J’ai toujours aimé lire des histoires à mes enfants puis à mes petits-enfants. La première fois que je suis allée lire à l’école, c’était pour aider une amie hospitalisée, qui se désolait de laisser ses « petits » sans lecture, pendant plusieurs semaines.

Au sein de quelle structure lisez-vous ? Dans une école maternelle.

Depuis combien de temps lisez-vous dans ce cadre ? Depuis 4 ans.

Auprès d’enfants de quels âges intervenez-vous ?

J’ai commencé en petite section, pour remplacer mon amie, puis en grande section. La semaine prochaine, je reprends en petite section. Je lis donc à des enfants âgés de 2 ans et demi à 6 ans.

Qu’est-ce que Lire et Faire Lire vous apporte ?

Le maintien du contact avec de jeunes enfants.

Quelles difficultés rencontrez-vous ? Est-ce parfois difficile de lire à un groupe d’enfants ?

Lors de la première séance, je ne connais pas les enfants et je ne retiens pas toujours leur prénom dès la première fois. Ne pas nommer l’enfant qui perturbe, par exemple, peut troubler le reste du groupe. Pour y remédier, je demande un trombinoscope à l’enseignante.

A quel rythme intervenez-vous ?

Nous sommes deux lectrices pour une classe. Nous intervenons deux semaines de suite chacune et à chaque fois, nous avons deux groupes de 5 à 6 enfants.

Quel est votre livre de jeunesse fétiche ?

Je n’ai pas de préférence, mais si je n’ai pas eu le temps de choisir calmement, je prends un vieux livre que je connais très bien : Le Petit Bois de Pitou de Jean Pierre IDATTE, illustré par Michel TRUBLIN. Je l’ai même lu en fin d’année scolaire en petite section.

Pourquoi le préférez-vous à un autre ? Pouvez-vous résumer l’histoire ?

C’est l’histoire d’un petit garçon qui veut être roi dans le petit bois, mais pour cela il doit affronter Bétatête avec ses trois têtes. Il y a du suspens, de la poésie et selon les groupes d’enfants, on peut fredonner « je m’appelle Pitou, je suis un enfant et je veux être roi dans le petit bois. » Les plus grands le chantent spontannément après chaque succès de Pitou.

Avez-vous un petit rituel pour commencer et terminer la lecture ? 

Jusqu’à présent je n’en avais pas, mais depuis la formation du 6 novembre 2015, je souhaite en instituer un.

Une petite anecdote ? Un souvenir marquant lors d’une séance de lecture ?

Juste avant un Noël, j’étais avec un groupe de 7 enfants de Grande Section. Quatre d’entre eux, dès la première page du livre Loup rouge et les cartes magiques Collection KID POCKET (3-6 ans), m’ont dit que l’histoire était trop longue. Je l’avais racontée la semaine précédente à des enfants de la même classe, qui avaient été emballés. Je leur ai expliqué que cela me semblait un peu tôt pour juger que l’histoire ne les intéressait pas, mais qu’ils pouvaient se mettre le long du mur pour ne pas gêner ceux qui écoutaient (la salle est très petite). Progressivement, ils m’ont demandé de rejoindre les autres. Lors des séances suivantes, l’enfant, qui depuis le début de l’année dérangeait sans cesse les copains, a tenu le rôle de « gendarme ».

Pourquoi Lire et faire lire recherche t-elle de nouvelles structures éducatives ?

Interview de Michèle Bauby-Malzac, Présidente de Lire et faire lire et d’Alexandre Jardin, Fondateur de Lire et faire

lire et faire lirePourquoi Lire et faire lire recherche t-elle de nouvelles structures éducatives ?

 

Alexandre Jardin : "Lire et Faire Lire a un rêve : faire de ce pays une nation de lecteurs, en impliquant les citoyens. Pour nous, il n'a jamais été question de faire une grande association mais de changer en profondeur la relation que notre époque entretient avec le livre. Toute nouvelle structure qui se mobilise avec nous est un pas supplémentaire vers ce rêve hautement déraisonnable !"

Michèle Bauby-Malzac : L’idée de Lire et faire lire est de créer un vaste mouvement de citoyens bénévoles, animés du désir de partager avec des enfants le plaisir de fréquenter les livres, d’entrer plus avant en littérature et de faire ensemble un bout de chemin dans le vaste monde, réel ou imaginaire, que nous offrent les écrivains d’aujourd’hui.  Pour que ce mouvement devienne une véritable force vive dans le pays, l’engagement doit être réellement collectif. Autant de lieux d’accueil nouveaux pour Lire et faire lire, autant d’occasions de créer cette magie de la rencontre et du partage. Notre ambition est grande. Nous voulons que partout, on lise…qu’on parle des livres, qu’ils circulent, qu’ils soient des objets familiers dont on ait envie de partager la richesse et la diversité.

Nous devons être nombreux…De cette façon, Lire et faire lire s’inscrira naturellement dans le paysage de tous les lieux où les enfants vivent ensemble.

Ainsi que le dit Eugène Durif : « Asseyons-nous en rond et écoutons ce conte, en nous blottissant les uns contre les autres pour avoir un peu moins froid… » (La Maison du Peuple). Et si Lire et faire lire, c’était, en somme, la simplicité de cette image ?

Lire la suite : Pourquoi Lire et faire lire recherche t-elle de nouvelles structures éducatives ?

Lire et Faire Lire plaisir de lire, plaisir de partager

Lire et faire lire est un programme national éducatif d'ouverture à la lecture et de solidarité intergénérationnelle. A la demande des directeurs des structures éducatives (crèches, écoles maternelles et primaires, centre de loisirs, bibliothèques...) et en cohérence avec le projet éducatif et les pratiques pédagogiques, des bénévoles de plus de 50 ans offrent un une partie de leur temps libre aux enfants pour stimuler leur goût de la lecture et favoriser leur approche de la littérature. Des séances de lecture à haute voix sont ainsi organisées en petits groupes (3 à 6 enfants volontaires), une ou plusieurs fois par semaine, durant toute l'année scolaire, dans une démarche axée sur le plaisir de lire et la rencontre entre les générations.

Actus de La Ligue

La Ligue de l’enseignement

Un avenir par l'éducation populaire La Ligue de l’enseignement

Connexion

Vidéos